Le puits canadien. Voici un des moyens de chauffage ou de rafraichissement qui va être installé.

LE PUITS CANADIEN Helios

Source: HELIOS

Utilisez l’énergie de la terre pour vous chauffer gratuitement !

Le principe du puits canadien est très ancien : en Iran comme en Australie, on utilise depuis fort longtemps la chaleur du sous-sol pour préchauffer l’air de l’habitat… alors que les « puits provençaux » permettent au contraire de rafraîchir l’air des maisons. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de faire circuler l’air extérieur dans un long conduit enterré, avant qu’il ne pénètre dans l’habitat, réchauffé si l’extérieur est froid, ou rafraîchi si l’extérieur est chaud : en effet, la température du sous-sol est relativement stable, avec une variation annuelle inférieure à 1°C dès que l’on atteint – 5 m en milieu sec et – 9 m en sol humide.
Le gain énergétique est évalué à 10 à 20 % des dépenses de chauffage, compte-tenu de la faible consommation électrique du ventilateur du Puits Canadien, et l’amortissement prévu sur 15 ans dans le cas d’une construction neuve. Dans bien des cas également, il permet d’éviter l’installation d’une climatisation. Ce système permet en outre de limiter les sensations de chaud et de froid, pour une utilisation et une maintenance très simples.

Le Puits Canadien Helios
Alors qu’il est envisageable de fabriquer soi-même un puits canadien, le modèle que nous proposons présente l’avantage d’avoir été éprouvé dans de nombreuses constructions écologiques et de proposer un kit standard efficace comprenant une borne de prise d’air extérieur, un conduit de collecte souterraine, un passage de mur, un siphon et un bypass avec prise d’air extérieur murale, programmable pour les absences et les intersaisons.
La configuration idéale est rectiligne : elle pourra être couplée avec les travaux de terrassement dans le cas d’une construction neuve ; en cas de rénovation, la pertinence de l’installation dépend de la dureté du sous-sol. Dans tous les cas, les sols à granulométrie fine type limon sont préférables. Si le terrain est trop petit pour permettre une installation rectiligne, il est souhaitable de prévoir un écart entre les différents tronçons de 1 à 1,5 m en réchauffement, et 60 cm en rafraîchissement.
La profondeur idéale est de 5 m, mais l’on arrive à d’excellents résultats avec 1,5 – 2 m en utilisation d’hiver, et 70 – 90 cm en usage de rafraîchissement.
Les canalisations optimales pour de petits bâtiments font 30 à 50 m de long, éventuellement réparties en plusieurs tronçons avec courbure minimum de 50 cm et pente minimum de 2%.
La vitesse recommandée est de 1,5 m/s en préchauffage et 3m/s en rafraîchissement.

Notre kit complet de marque Helios, adapté à une maison de 100 à 200 m² avec sous-sol, comprend :
– une borne de prise d’air extérieur en acier inoxydable design nettoyable en acier galvanisé à peindre, empêchant le passage des insectes et autres feuilles mortes,
– un conduit de collecte souterraine de 50 m en polyéthylène étanche au radon, à l’eau et à la terre, recyclable et exempt d’émission de COV. Lisse à l’intérieur et annelé à l’extérieur il permet une excellente qualité d’échange de chaleur avec le sous-sol,
– un passage de mur,
– un siphon pour permettre l’évacuation des condensats dûs au réchauffement de l’air,
– 3 filtres de rechange.

Il est recommandé de le coupler avec une ventilation simple ou double flux.

Documentation HELIOS

http://www.puitscanadien.com

Mots-clefs :,